Rédigé par ApPigraphe
2 commentaires

Collaboratif

De la mise en place au suivi, tous peuvent participer.

2 commentaires

#1  - Paola a dit :

Pour que l’application numérique fasse partie d’une approche « collaborative », elle doit :

Proposer à tous les participants du projet de s’inscrire dans un processus d’amélioration continue de chaque tâche et de l’ensemble du projet
Fournir aux utilisateurs des informations utiles et facilement exploitables sur d’autres tâches parallèles et sur l’environnement du projet.

Répondre
#2  - ApPigraphe a dit :

L'application est faite de manière à stimuler la collaboration entre les parents, l'enfant et l'équipe-école dans l'élaboration d'un plan d'intervention.
Par exemple, le parent et/ou l'enfant pourrai(en)t faire les pages de base (fiche, profil, HDAA), mais laisser au professeur le soin de faire la page d'objectif et moyens, ensuite le professeur imprime la page d'objectif et moyens et celle du tableau de suivi en 2 copies, une pour lui-même et une pour le parent. Ainsi le parent peut faire le suivi à la maison et le professeur en classe. L'on peut donc évaluer si les moyens mis en place donnent des résultats en classe et à la maison.
Alors l'interface n'est pas en soi collaborative, l'on ne peut pas sauvegarder en ligne les plans d'interventions (pour des raisons de sécurité d'informations confidentielles) et le modifier, par contre l'on peut le télécharger gratuitement en format PDF ou l'imprimer en autant de copies que l'on désire et distribuer la page d'objectif et moyens ainsi que le tableau de suivi, car le nom de l'enfant n'y figure pas. La confidentialité est préservée tout en permettant à tous d'aider l'enfant dans l'atteinte de ses objectifs.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est le cinquième caractère du mot y594a3u ?

Dans la définition du Larousse, le mot collaboratif signifie : « Qui vise à faciliter la collaboration grâce à des outils informatiques adaptés au partage et à l’échange d’informations. »

Cette application orientée Web 2.0 vise à fournir aux utilisateurs des plates-formes numériques capables de maximiser la créativité et l’efficacité d’un groupe associé à de grands projets, même s’ils sont largement dispersés dans l’espace et dans le temps.

Pour que l’application numérique fasse partie d’une approche « collaborative », elle doit :

  • Proposer à tous les participants du projet de s’inscrire dans un processus d’amélioration continue de chaque tâche et de l’ensemble du projet
  • Fournir aux utilisateurs des informations utiles et facilement exploitables sur d’autres tâches parallèles et sur l’environnement du projet.

Le succès d’un projet collaboratif dépend surtout de la motivation des participants. L’un des avantages très intéressants est qu’il vous permet de combiner les capacités créatives avec le potentiel de chacun et de tirer le meilleur parti des ressources disponibles au sein d’un groupe.

Pour pouvoir parler de projets collaboratifs, il ne suffit pas de placer ensemble des personnes qui ont déjà travaillé ensemble auparavant. Les interactions entre individus spécifiques au travail collaboratif doivent favoriser la coopération, la productivité et l’innovation.

C’est dans cet esprit que l’application ApPigraphe a été conçue. Permettre une meilleure coopération entre le parent, l’enfant et les intervenants en rendant la « rédaction » d’un plan d’interventions plus démocratique.

Pour ce faire, l’utilisation d’icônes pour représenter chaque partie du plan d’interventions rend le travail plus agréable et plus facile à faire. Les parents ont accès aux informations pour se faire le résumé visuel du plan d’interventions (qui respecte la structure d’un plan d’interventions traditionnel) et l’intervenant reste le spécialiste qui choisira en détail la forme d’intervention (interventions qu’il utilisera dans le respect des souhaits des parents en ce qui a trait à l’approche générale). Tout cela dans le but d’améliorer les chances de succès de l’objectif en permettant une interaction accrue entre les collaborateurs.

C’est en utilisant un modèle novateur de plan d’interventions, à la fois dans sa forme (application Web et mobile), dans son contenu (moins de texte, plus d’images) et qui s’adapte à la réalité des enfants qu’ils soient étudiants ou en garderie qu'ApPigraphe espère améliorer les chances de réussite de tous les enfants du Québec.

Selon le ministère de la famille, le portrait EHDAA en 2015-2016.

Élèves handicapés et/ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (20%) sur 957 882 élèves du primaire et du secondaire
C'est 20% des 442 459 bambins de 0-5 ans qui risquent d'être handicapés et/ou en difficulté d'apprentissage ou d’adaptation à l’école...
C'est seulement 3% des 252 202 bambins fréquentant un service de garde qui reçoivent une allocation pour l’intégration d’un enfant handicapé.
. Nombre approximatif d'enfants, bambins, parents, intervenants, éducateurs, professeurs... qu'ApPigraphe peut aider
Source : https://www.mfa.gouv.qc.ca/

Enfin prêt à essayer ApPigraphe !

Nous demandons quelques informations de base (nom, titre, courriel...) qui nous permettront d'adapter l'application selon vos besoins et de vous contacter pour vous informer des nouveautés (sans dépasser 1 envoi par mois). De plus en vous abonnant dès maintenant, vous vous assurez d'avoir accès à la version gratuite d'ApPigraphe. Faite vite, cette offre de lancement ne durera pas éternellement. N.B. Vous pourrez vous désabonner en tout temps et nous respectons La Loi canadienne antipourriel (LCAP).

Cliquez ici pour recevoir le mot de passe d'ApPigraphe!

Historique ApPigraphe

  • 2022 : Lancement de l'interface clé en main proposant outils et services de tutorat, interventions et accompagnement : recre.appigraphe.com.
  • 2020 : Lancement de l'ApPigraphe pour adulte. Impression de cartes professionnelles. Ajout d'icônes, adaptation format d'icônes sur mobile et correction dans les textes explicatifs de l'application.
  • 2019 : Lancement du vidéo tutoriel. Ajout d'une barre de menu de liens rapides - 6 étapes (version ordinateur). Préparation vidéo tutoriel (bientôt disponible) et ajout d'icônes d'interventions en cas de dépression (sensibilisation au suicide). Lancement de la version bêta. Ouverture du compte Twitter. Ajout des liens de partages. Création groupe privé Facebook. . Ajout de la page "Facteurs de risques et protections" dans l'application. Automatisation de l'inscription. Prélancement auprès des testeurs. Vidéo sur YouTube. Enregistrement IDDN


Statistiques depuis le 28 janvier 2020:
  • Total des pages vues : 147882
  • Pages vues aujourd'hui : 173
  • Visteur connecté : 2
  • Nombres de visiteurs : 147739
  • Total articles : 59